La taille

 

C'est  l'opération  la plus importante de l'année car c'est elle qui va déterminer l'évolutation du cep au cours de sa croissance. On choisit la forme du pied et la quantité de grappes qu'il va produire. Il faut savoir que la vigne est une liane, par conséquence elle a tendance à s'allonger chaque année.

 

Il faut alors en maîtriser le développement pour éviter la production de rameaux au détriment des fruits. En taillant, on supprime totalement certains sarments et partiellement les autres afin de ne conserver que le nombre de bourgeons voulus. Ainsi on régularise la production, le développement végétatif et la vigueur. Cela va permettre une bonne maturation des baies et un bon aoûtement des rameaux assurant ainsi la mise en réserve et la pérennité des souches.

La taille a trois objectifs principaux :

- limiter l'allongement de la souche

- limiter le nombre de bourgeons

- régulariser le nombre et le volume des baies

On recherche à minimiser les conséquences des plaies de taille, à équilibrer la végétation sur la souche et à garantir la pérennité de la plante.

 La taille peut s'effectuer pendant toute la durée de repos végétatif, c'est à dire de la chute totale des feuilles jusqu'au débourrement. Il vaut mieux toutefois éviter les jours de fortes gelées car les sarments deviennent alors cassants, les coupes sont peu nettes et peuvent entraîner un éclatement des tissus internes du sarment.

 

 

                                                                                   

 Nous pratiquons la taille en guyot, simple ou double.

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.